Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Battery for FPCBP145AP

    I have started reviewing USB cables on Amazon because I have gotten fed up with the early cables from third-party vendors that so blatantly flaunt the specification, and I want to hold them to task, he wrote on Google+.You may not just get weird behavior from your devices with these bad cables ... What some of these vendors are doing is downright dangerous.The problems stem from manufacturers not complying with the interface's specifications, specifically the use of resistors: a 56kΩ pull-up resistor should be connected to the Vbus pin to signal that one end of the cable or converter is a legacy USB device that can't handle a 3A current draw.Some converters do not feature this pull-up. So, for example, a Type-C gadget could attempt to draw 3A from a USB 2.0 host or charger via one of these dodgy cables, and cause damage to the wiring and electronics.Leung has taken to publishing reviews on Amazon for USB Type-C cables using the name LaughingMan, and the results have been no laughing matter. Of the 13 cables tested so far, only three were up to spec on power – but even then, some of the highly rated cables weren't fully compatible with USB Type-C when it came to data rates, due to the use of USB 2.0 cabling.

    Understandably, Leung used his new Google Chrome Pixel laptop and Nexus smartphone for the tests. He has published Linux commands that can be used to test the efficacy of cables, along with the results needed to know that the hardware will perform as expected.Cabling is a contentious issue in the industry, in part because unscrupulous vendors have tried, and succeeded, to skin consumers for massively expensive HDMI cables. Now the same trick appears to be in play for USB Type-C, so buyer beware. Hewlett Packard Inc is turning to partners to help drive business among the enterprise and small and mid-markets in the UK and Ireland.HP Inc Wednesday announced it would convert 300 of the region's largest, direct business accounts into indirect relationships to woo partners.The newly independent computer and printer-maker told The Reg it wants to grow its business alongside that of partners in “key” growth areas.Those areas are managed services, mobility and core PC.HP won’t remove itself entirely from the relationship with customers, rather fulfilment will now be in the hands of partners eager to sign up.Neil Sawyer, UKI channel director, told The Reg: “A lot of those companies have a rich history and heritage with the partners they work with.”

    Also, HP will work with groups of partners serving small and mid-market companies in one of six verticals that changes every 60 days.Sawyer said that every 60 days HP would look at new vertical markets to deliver new opportunities.Verticals will include legal, financial services, transport and logistics.“We see huge growth in the small business and mid-market segments,” Sawyer said. “We want to work with those partners and to collaborate.”Changes will be rolled out over the next three weeks, and with HP looking for partners “who show and interest in working with us [HP Inc] pro-actively.”HP has made much of “pockets of growth”, which it translates as core PC and laptop business, printing services and laser imaging, and mobility.Within the PC core, it is targeting the PC; what it calls hybrid PCs; and immersive technology, such as 3D printing and also 3D workstations for designer.“We remain committed to the core PC and laptop business,” Sawyer said.All well and good, HP Inc might well need partners, but why should partners work with HP?The split from Hewlett-Packard Enterprise (HPE) has left it a vastly reduced operation – approximately 60,000 head count versus more than 200,000 for HPE.And while the PC maker is smaller, it’s facing an unchanged dynamic – the problems, challengers and challenges that landed HP in the predicament that led to split, have not gone away. If anything they will seem even larger to HP Inc by virtue of the fact that HP the PC-maker has shrunk in size.

    HP is trading on past reputation and status as world and UKI number-one in PC sales. Also, it remains a Fortune 100 firm with $50bn revenue.Managing director UKI George Brasher said: “We are going to be able to be a more nimble company and come up with more innovative programmes.”Sawyer echoed that: “We have to keep re-inventing how we go to market and work with partners, with new processes and improved processes that makes us more nimble and dynamic as a business.” ICGS The last few years haven't been good for the PC market as the old upgrade cycle died and buyers piled into tablets and smartphones. But Intel is convinced the PC will rise again, thanks to new hardware and form factors.I honestly feel this is a once in a decade moment, enthused Kirk Skaugen, GM of Intel's client computing group during his keynote at the Intel Capital Global Summit this week.Today there are more than a billion PCs that are more than three years old and a third of a billion that are over five years old. People are swinging back to the PC and are refreshing their systems.It used to be the case that people upgraded their PCs every two years or so, but in the last five years silicon has got so powerful that no one saw the need. They still don't, but Skaugen is betting that new form factors, particularly the two-in-one detachable-screen systems, will be a major growth driver.

    Sales of two-in-one systems are up 150 per cent, he claimed, and are leading to people wanting to refresh their PCs up to 18 months earlier than they would have. The new form factors – including mini-computers – are also inspiring companies that haven't been big in laptops to get in the game he said, citing Microsoft's Surface Book and InFocus' $99 Kangaroo PC as examples.Without the growth in two-in-ones, the laptop market in the US would have shown 4 per cent negative growth, Skaugen said, but the new designs have bumped that up to 1 per cent growth. The new hardware that such systems are starting to carry, particularly 3D cameras, is also going to have people rushing back to laptops, he opined.In the next few weeks both HP and Lenovo are going to be releasing laptops with 3D cameras built into the lid, and Intel has been working with Microsoft to make them integral to the Windows 10 Hello biometric security system. The camera scans the user's face and then opens the operating system, and Intel hopes the system will also replace password logins for websites.Traditionally facial recognition has been relatively easy to fool – just holding up a picture of a face worked often – but Skaugen said the new cameras make this impossible. They take 270-degree scans of the user and have an IR component to make sure that a warm human is in its view.

  • Batterie pour Acer UM09A73

    Pourtant, les fans de Microsoft, ou ceux qui sont fortement plongés dans l’écosystème de produits Microsoft aura du mal à trouver smartphone sous Windows 10 Mobile plus impressionnant que le Lumia 950 XL. De plus, et même si l’expérience n’est pas encore optimale, la promesse de Continuum reste une perspective réellement intéressante. Cette caractéristique pourrait devenir le fer-de-lance de la firme de Redmond dans les mois à venir.Microsoft Lumia 950 XL : boutons tactilesMicrosoft Lumia 950 XL : boutons tactiles Sinon, avec son prix de 499 euros, le Microsoft Lumia 950 XL manque simplement d’une killer feature qui pourrait attirer les consommateurs, au lieu que ces derniers optent pour un appareil Android de qualité supérieure, et à des prix plus raisonnables, comme le Google Nexus 6P de Huawei. Cependant, je dois reconnaître que les phablettes qui jouent dans la même cour que le Lumia 950 XL commencent généralement à partir de 700 euros et plus. Mais compte tenu des quelques lacunes du smartphone, cela pourrait être préjudiciable.Lorsque Microsoft a lancé Windows 10 l’été dernier, la firme de Redmond a promis qu’elle serait disponible en tant que mise à jour gratuite pour la première année de disponibilité pour toute personne exécutant Windows 7 ou une version ultérieure. Et puis, la société a commencé à pousser gratuitement la mise à jour, coûte que coûte.Tout d’abord, la société a poussé une mise à jour de Windows qui ajoute une icône de mise à niveau dans la barre d’état du système. Ensuite, l’entreprise a commencé à peaufiner la conception de cette notification, de telle sorte que la tentative de fermeture pourrait entraîner le déclenchement par inadvertance d’une mise à niveau.

    Maintenant, le vice-président de Microsoft, Terry Myserson, a rapporté que la société met à jour la conception de la notification de mise à niveau de Windows 10 pour faciliter sa compréhension, et également faciliter sa fermeture (entraînant le rejet de la mise à niveau). La société va également offrir un support technique et une assistance gratuite pour revenir à Windows 7 ou 8.1.Bien que louable, le changement arrive un peu tard. L’offre de mise à niveau gratuite de Microsoft doit se terminer le 29 juillet, et il est probable que la mise à jour de Windows 10 Anniversary Update arrivera quelques jours plus tard.Alors que Anniversary Update est une mise à jour gratuite pour toute personne exécutant déjà Windows 10, l’offre de mise à jour gratuite initiale expire pour tous les utilisateurs sous Windows 7/8. 1 qui souhaitent mettre à niveau à partir d’une version antérieure de Windows. Ces derniers devront payer pour obtenir une licence.Alors, pourquoi ce changement ? Cela pourrait être lié au fait que plus tôt cette semaine, Microsoft a dû payer 10 000 dollars à un utilisateur qui a reçu la mise à jour sur son ordinateur sans sa permission – Microsoft admet n’avoir fait aucune faute, mais a pensé que cela coûtait moins cher de fournir cette somme, que de continuer à payer des avocats pour se défendre.

    Cette année, Chrome OS, le système d’exploitation de bureau de Google sera équipé de la capacité d’exécuter des applications Android. Et, il semble que HP sera parmi les premières entreprises à tirer parti des nouvelles fonctionnalités. HP met à jour sa gamme de Chromebook avec un nouveau modèle, le Chromebook HP 11 G5, avec un prix de départ de 189 dollars, et apportant une excellente autonomie de 12,5 heures ainsi qu’un écran tactile en option.Le nouveau Chromebook HP 11 G5 est le premier Chromebook de la société à être disponible avec un écran tactile, qui sera utile lorsque les applications Android pour Chrome OS deviennent plus largement disponibles un peu plus tard dans l’année. Comme attendu, le Chromebook HP 11 G5 dispose d’un écran de 11,6 pouces d’une résolution de 1 366 x 768 pixels et d’un processeur Intel Celeron N3060 Braswell.Lorsqu’il est configuré avec un écran tactile, l’ordinateur portable doit peser environ 1,18 kg, et offrira 11 heures d’autonomie. Un modèle non tactile pèse 1,13 kg, et a une autonomie de 12,5 heures.L’ordinateur a une épaisseur d’environ 1,82 cm, et dispose d’une connectivité Wi-Fi 802.11ac, du Bluetooth 4.2, deux ports USB 3.1, un port HDMI 1.4, une prise casque et un lecteur de carte micro SDXC. HP offrira des modèles avec 2 ou 4 Go de mémoire vive (RAM), et 16 ou 32 Go de stockage.

    L’ordinateur portable sera disponible « à travers les partenaires de distribution » en juillet, et dans les boutiques au mois d’octobre — de l’autre côte de l’Atlantique avant tout !Alors que le Chromebook HP 11 G5 ne supporte pas les applications Android pour son lancement, Google travaille à apporter un support pour les applications Android et le Google Play Store à tous les récents appareils sous Chrome OS plus tard dans l’année. Vous n’avez pas besoin d’un écran tactile pour exécuter des applications Android, mais certaines applications fonctionneront probablement mieux que d’autres sur les appareils non tactiles.Jusqu’à présent, le seul appareil Chrome OS sur lequel pouvez exécuter des applications Android est le ASUS Chromebook Flip, mais Google prévoit de déployer un support pour le Acer Chromebook R11 et le Google Chromebook Pixel (2015) prochainement. D’autres périphériques sont évoqués dans un futur proche.Vous avez probablement une enceinte Bluetooth dans votre maison, mais savez-vous comment cela fonctionne ? Bose espère lever ce mystère avec sa nouvelle BOSEbuild Speaker Cube, une enceinte Bluetooth que vous concevrez vous même. C’est la mode du Do-it-Yourself (DIY) !

    Le Speaker Cube est le premier produit de la nouvelle gamme de produits éducatifs de Bose, conçus pour éduquer les enfants âgés de 8 ans et plus (et peut-être les adultes également) à la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques. À l’intérieur du kit, vous obtenez un panneau de commande, un aimant, une bobine, un haut-parleur, des coques personnalisables et un châssis pour loger tout cela. Les seuls outils dont vous aurez besoin sont une paire de ciseaux et du ruban adhésif.Il est dommage que le panneau de commande inclus avec le BOSEbuild Speaker Cube soit livré préassemblé au lieu d’enseigner aux enfants les circuits. Le kit enceinte ne contient pas de piles, ce qui signifie que vous aurez besoin de la brancher à une prise murale.Alors que l’enceinte elle-même fonctionne avec tout appareil équipé d’une connectivité Bluetooth 3.0 ou supérieur, le kit fonctionne mieux avec un iDevice — un iPhone ou un iPad. En effet, l’application autonome BOSEbuild Sound qui contient les instructions et les options de personnalisation fonctionne uniquement avec iOS 8.0 ou une version ultérieure. L’application vous permet de programmer différentes couleurs et des effets LED, comme changer la couleur avec de la musique. Dommage que Bose n’ait pas conçu son application pour Android !

  • Akku für LENOVO ThinkPad T430si

    Smartphones sollen auch ohne LTE und Hardware-Orgie nützlich sein und Freude bereiten. Android Go soll das sicherstellen, und damit auch weniger kaufkräftige Märkte erschließen helfen.

    Ab Android O soll jede Android-Version auch eine Go-Variante haben. Das wird eine für weniger leistungsstarke Geräte und Mobilfunknetze optimierte Variante des Betriebssystems sein, die zudem auf Bedürfnisse mehrsprachiger Nutzer zugeschnitten ist. Dazu kommen angepasste Go-Apps und entsprechende Bespielung durch den Google Play Store. Das hat Google auf der Entwicklerkonferenz Google I/O in Mountain View, Kalifornien, bekanntgegeben. Die ersten Geräte mit Android Go kommen nächstes Jahr.

    Indische Frau, davor Knabe, der mit Handy telefoniert
    In Indien zählt Google bereits jetzt mehr Android-Geräte als in den USA. Vergrößern
    Bild: Victorgrigas CC BY-SA 3.0 Android Go ist für Geräte vorgesehen, deren Arbeitsspeicher von einem halben bis zu einem ganzen Gigabyte ausmacht. Das Betriebssystem und Go-Apps sollen dafür sorgen, dass sich die Anforderungen an Hardware, Batterie und Mobilfunknetz in Grenzen halten. Details dazu sind aber noch nicht bekannt.

    Gleichzeitig möchte Google auch die Interessen der Netzbetreiber bedienen. Zwar würden sie mit Android Go weniger Daten je Nutzer und Stunde verkaufen, was aber durch zusätzlich gewonnene Smartphone-User wettgemacht werden soll. Außerdem wird eine eigene Programmschnittstelle (API) ermöglichen, das verbliebene Datenvolumen direkt in den Handyeinstellungen anzuzeigen und dort auch zusätzliches Datenvolumen zum Kauf anzubieten. Das dürfte Umsätze erhöhen und Vertriebskosten reduzieren.

    Am oberen Bildschirmrand befinden sich weitere Tabs, um zum Beispiel die äußere Hardware anzuschauen, Multitouch und Touchscreen, Display Überprüfung, Kopfhörer und Mikrofon, Lautsprecher und Mikrofon, Kopfhörerbuchse, Kamera, Blitz, Home Taste, Lautstärkenregler, Schlafmodus Taste und Empfänger und Mikrofon. Mit einem Klick auf einen der Punkte wird dir angezeigt, wie du einen Test durchführen kannst um zu sehen, ob alles noch richtig funktioniert. Beim Lautsprecher und Mikrofontest entfernst du, falls angeschlossen die Kopfhörer, regelst die Lautstärke bis zum Maximum und hältst das Mikrofon frei. Lärm kann das Testergebnis beeinträchtigen. Danach klickst du auf den Play-Button. Der Test wird gestartet mit einer niedrigen Frequenz von 300Hz, danach die mittlere Frequenz von 2000Hz, hohe Frequenz 8000Hz und zum Schluss die sehr hohe Frequenz von 12000Hz. Der Testpunkt wird nach der Durchführung mit einem grünen Haken markiert. Bei der Display-Überprüfung sind zuerst 3 winzig kleine weiße Punkte auf schwarzem Hintergrund zu sehen. Diese tippst du an, danach zeigt die App 3 winzig kleine schwarze Punkte auf weißem Hintergrund. Diese tippst du ebenfalls an. Dieser Test gestaltet sich für Leute welche Probleme mit dem Sehen haben leider etwas schwierig. Er kann aber jederzeit wiederholt werden.

    Weiterhin testest du mit dem Phone Doktor Plus die Innere Hardware, z.B. Anruffunktion, Speicher, Vibrationsfunktion sowie sämtliche vorhandene Sensoren. Auch wird dein GPS, Mobilfunknetz, WLAN Verbindung sowie Bluetooth getestet. Mit einem Klick auf den Akku-Tab wird deine noch vorhandene Batterielaufzeit angezeigt. Hier bekommst du Tipps wie du die Akkulaufzeit verlängern kannst. Auf der Startseite zeigt die App nun nach den durchgeführten Test wo sich an der Hardware Probleme befinden, welche behoben werden sollten. Außerdem wird angezeigt wie viele Tests durchgeführt wurden, wieviele davon bestanden sind, wieviele Misslungen sind und wieviele fertig sind.

    Mit dem Phone Doctor Plus scannst du sämtliche Funktionen auf deinem Smartphone. Sobald etwas nicht genau so läuft wie vorgegeben zeigt der Phone Doctor einen Fehler an. Ob dieser dann tatsächlich ein Fehler ist musst du allerdings wieder selbst herausfinden und beheben.

    Pour rappel, une batterie fonctionne schématiquement de la façon suivante : on trouve sur deux côtés opposés de la batterie l’anode, qui représente le pôle négatif, et la cathode qui représente le pôle positif. Dans les batteries actuelles, pour séparer les deux pôles, on trouve un film plastique, tel que du polyéthylène. Or, c’est précisément ce film qui peut accélérer la combustion de la batterie. Des chercheurs de l’université américaine de Stanford ont donc eu l’idée de remplacer ce film par un autre matériau que du polyéthylène.

    Plus précisément, il s’agit d’un mélange d’un autre polymère plastique, PVDF-HFP (Polyfluorure de vinylidène) combiné avec des fibres de TPP (Phosphate de triphényle). Ce dernier est un retardateur de flamme couramment utilisé et joue donc ici le rôle d’extincteur, au sein même de la batterie, comme illustrée ci-dessous.

    Comme toujours avec ce qui concerne la mise au point de nouvelles batteries, il ne faut pas s’attendre à voir débarquer cette innovation tout de suite. Les tests menés ont utilisé une batterie de la taille d’une pièce de monnaie. Bien qu’ils soient concluants pour le moment, il faudra voir ce qu’il donne sur des batteries d’une capacité plus importante, et quel surcoût pourrait avoir ce changement. Enfin, il faudra s’assurer que les procédés de fabrication utilisés n’apportent pas des malfaçons susceptibles d’empirer la situation.

    On est donc loin d’une technologie accessible pour smartphones et autres appareils faisant utilisation de batteries lithium-ion. Samsung de son côté, doit annoncer les résultats de son enquête sur la batterie du Galaxy Note 7 le 23 janvier.

    Dès la semaine prochaine, les propriétaires d’iPhone 6s pourront télécharger une mise à jour d’iOS qui intégrera un nouvel outil de diagnostic, permettant à Apple de collecter et analyser des informations relatives au fonctionnement de la batterie du smartphone. A l’aide d’algorithmes, Apple pourra ainsi comprendre pourquoi certains modèles d’iPhone 6s connaissent quelques soucis d’autonomie.

    Le géant informatique avait déjà mis en place un programme de remplacement de batteries, adressé toutefois uniquement aux premiers acheteurs de l’iPhone 6s. Dans un communiqué, il avait confirmé il y a quelques jours que certains appareils étaient victimes d’une batterie défectueuse, se dégradant plus rapidement que la moyenne. En cause? Ces batteries auraient été en contact avec l’air pendant une durée trop longue.

    De nombreux propriétaires d’iPhone 6s – qui ne sont pas éligibles pour le programme de remplacement de batteries d’Apple – affirment toutefois rencontrer des problèmes avec leurs appareils. Les autorités chinoises, qui se sont saisies du dossier, ont forcé Apple à prendre des mesures pour régler le problème à bras le corps.

    L’outil de diagnostic qui sera diffusé avec la prochaine mise à jour d’iOS devrait permettre à Apple d’y voir plus clair dans un dossier épineux.

    Dans son communiqué, la firme de Cupertino indique qu’elle pourrait corriger les problèmes de batterie de son iPhone 6s via une mise à jour logicielle, sur base des données récoltées avec son nouvel outil de diagnostic.